Étudier et se former en design graphique et numérique à l’Ésad de Reims


L’option Design graphique & numérique aborde la conception d’objets éditoriaux en regard de la multiplicité des supports qu’offre l’imprimé et le numérique. Ces objets, du spécimen typographique, à l’élaboration d’une revue ou bien d’un magazine jusqu’à la conception d’un projet numérique interactif, s’inscrivent dans une réalité professionnelle contemporaine attentive au contexte, aux destinataires et aux contenus. La formation est ouverte aux créations exploratoires, expérimentales et propose une sensibilisation aux pratiques de recherche académique dans les années supérieures.

La formation en design graphique & numérique débute en deuxième année, après l’année de découverte propédeutique et comporte deux cycles diplômants pour une durée totale de 5 ans 1. A ceci s’ajoute une 6e année de post diplôme inter-écoles et interdisciplinaire.

  • Premier cycle LICENCE – 3 ans

  • Deuxième cycle MASTER – 2 ans

  • Post-diplôme 1 an

» Comment candidater à la formation ?

1 • Le cursus se découpe en 4 temps : 1 année découverte de tous les types d’enseignement ; 2 ans de formation dans la discipline choisie pour obtenir un diplôme de DNA (grade de Licence) ; 2 ans de perfectionnement pour obtenir un diplôme de DNSEP (grade de Master). Enfin, une année post-diplôme de renforcement professionnel des compétences de design numérique en milieu interdisciplinaire.

Niveau Licence : un premier cycle de fondation pour apprendre les outils, les méthodes, et apprendre les enjeux de la discipline

D’une durée totale de 3 ans, il mène au DNA, Diplôme National d’Art (grade Licence).

La première année propédeutique est constitué d’enseignements fondamentaux pour tous les étudiants, sans spécialisation. Durant cette année, un premier cours de graphisme est prodigué.

Une fois que la spécialité de gesign graphique et numérique est choisie, à partir de la 2e année, les étudiants acquièrent des compétences en typographie, édition (presse et livres), design éditorial, photographie, vidéo et motion design, design d’interfaces (applications mobiles, site web), initiation au code (langages du web et processing), design de service, prototypage numérique (arduino et dispositifs interactifs). Cette formation s’accompagne d’un programme annuel de conférences et rencontres dédiées à la culture du design graphique et numérique, ainsi que des workshops organisés avec nos partenaires et les créateurs invités. Le cursus à l’Esad permet également de participer à certains cours des autres options (design objet, design culinaire, …)

» s’informer / candidater à l’entrée en 2e année [Licence 2]
» projets d’étudiants de 1er cycle

Année enseignements & repères pédagogiques

1re année

Graphisme — Marion Kueny & Sarah Vadé

Code / Arduino — Mathieu Ehrsam

en savoir plus

Semaine Folle. Workshop transversal total dans l’école — artistes ou designers/euses invité·e·s

en savoir plus

2e année

  • Design éditorial – Brice Domingues

Design numérique / interactions – Mathieu Ehrsam

Dessin de caractères – Thomas Bouville

Motion design – Adrien Cuingnet

Identité visuelle – Laurent Burte

Premier stage (4 à 8 semaines)

Semaine Folle. Workshop transversal total dans l’école – artistes ou designers/euses invité·e·s

en savoir plus

Cycle de conférence – programmation renouvellée chaque année

3ᵉ année

Design éditorial – Brice Domingues

Design numérique / web design - Christian Porri

Dessin de caractères – Thomas Bouville

Motion design – Adrien Cuingnet

Identité visuelle – Laurent Burte

Photographie – Manuela Marques

Histoire et théorie du Design – Eloisa Perez

Atelier Recherche et Création (ARC) « Formes de l’écrit » – Nicolas Aiello, Marion Kueny, Sarah Vadé

en savoir plus

Projet personnel de DNA – accompagné par les enseignants de 1ᵉʳ cycle

Semaine Folle. Workshop transversal total dans l’école – artistes ou designers/euses invité·e·s

en savoir plus

Cycle de conférence – programmation renouvellée chaque année

Master Design graphique et numérique

Remake, Rewind, Reset — Façons de dire, manières de faire dire

Co-coordination : Brice Domingues & Sarah Vadé.
D’une durée de 2 ans, il aboutit au diplôme de DNSEP, Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (grade Master).

I. INTRODUCTION

Ce nouveau master design graphique et numérique intitulé Remake, Rewind, Reset — Façons de dire, manières de faire dire, s’organise autour du phénomène actuel de re-médiation. Il est la conséquence d’une accélération de la mise en circulation des contenus et des savoirs, du livre aux médias numériques. Pour reprendre la phrase du philosophe et médiologue Marshall McLuhan dans son ouvrage Pour comprendre les média (1968) : «le ‘contenu’ d’un médium, quel qu’il soit, est toujours un autre médium. Le contenu de l’écriture, c’est la parole, tout comme le mot écrit est le contenu de l’imprimé et l’imprimé celui du télégraphe.»

Ces transitions, d’un médium à un autre, interrogent les formes d’énonciation que le designer graphique met en place pour re-médier un message et rappellent les enjeux de la traduction d’une langue dans une autre. Cette ligne de fuite tracée par la re-médiation est une façon d’aborder la pluralité des pratiques du design graphique, de l’édition au numérique en passant par l’image en mouvement et l’essai visuel.
Cette pluralité est évoquée lors de quatre séminaires regroupés sous le titre de Culture visuelle et «visualisation du monde» durant les deux années du master (année 4 et 5). Ils sont menés par quatre enseignant.e.s dont la pratique s’inscrit dans le champ large du design éditorial et des médias numériques. Ces séminaires s’ajoutent au stage professionnel ou à l’échange Erasmus en année 4 (à partir du mois d’avril), ainsi qu’au suivi individuel pour l’écriture du mémoire et à l’accompagnement du projet personnel durant les deux années du master.

Les séminaires participent à l’élaboration d’un discours critique par l’étude d’objets et la réalisation de projets dans des contextes professionnalisants à l’aide de visites d’atelier (designer, imprimeur, artiste…), d’échanges avec des historien.n.e.s et des critiques, ainsi que des rencontres avec des chercheurs.se.s (en sciences humaines et sociales, en sciences expérimentales, etc.).

Ces séminaires peuvent aussi être l’occasion de nourrir des relations interdisciplinaires à des moments particuliers du master, avec notamment, le département art autour des questions liées à l’exposition — de sa mise en espace à sa médiation —, avec des écoles et des laboratoires partenaires en France et à l’étranger autour d’une initiation à la recherche en design d’information (programme Datavisualisation) et aussi avec l’ensemble des départements de l’ESAD de Reims dans le cadre de journées de rencontres transdisciplinaires regroupant workshops et conférences (journées Transformations Contemporaines).

Ce maillage entre rencontres, projets, et recherches permet à l’étudiant.e de définir et d’affirmer sa propre pratique de designer graphique. La question de la re-médiation au cœur de ce master sera l’occasion pour l’étudiant.e de faire dialoguer les différents champs en lien avec ses intérêts personnels pour l’aider à construire son parcours professionnel.

Le Master Remake, Rewind, Reset — Façons de dire, manières de faire dire est constitué de :
• Brice Domingues co-coordinateur du master et responsable des séminaires «Du lisible au visible. Le.la spectateur.trice comme lecteur.trice»
• Sarah Vadé co-coordinatrice du master et responsable des séminaires «essai visuel — a, r & d analyse, recherche et développement»
• Romuald Roudier Theron responsable des mémoires et participe au suivi projets personnels de diplôme avec Sarah Vadé et Brice Domingues dans un dialogue entre théorie et pratique.
• Olaf Avenati responsable du programme de design d’information «Datavisualisation», du projet de recherche «Brain Roads» et du séminaire associé.
• Laurent Meszaros responsable des séminaires «Catalogue raisonné & sentiments (Une ode à la liste)»

II. OBJECTIFS

Ce master structuré en deux années (année 4 et 5) a pour ambition de regrouper des étudiant.e.s aux parcours différents souhaitant développer au travers de leurs projets personnels une pratique singulière du design graphique. Cette dernière sera sensible aux questions de l’énonciation en jeu dans les formes de production du savoir tant papier que numérique (livre, affiche, interface, vidéo, installation…). Il s’agira d’affirmer que le contexte d’un projet préfigure les formes d’énonciations laissant ainsi à l’étudiant.e le choix de déterminer son moyen d’expression: du texte au livre, du son à l’image, de l’exposition au catalogue, du texte papier à l’interface-écran, du livre à l’image mouvement, de la donnée à sa visualisation, etc.
Les projets qui seront développés pourront être prospectifs, contextuels et/ou conceptuels avec un ancrage culturel contemporain fort. Les étudiant.e.s seront attentifs et attentives aux modes de productions et de diffusions engagés en tenant compte des aspects économiques, politiques et sociaux de leurs projets. Par leurs réalisations, les étudiant•e•s seront ainsi amené•e•s à définir leur propre pratique de designer.

Enfin, le master tend à former des professionnel.le.s s’inscrivant dans le champ large des cultures visuelles ayant une connaissance approfondie tant pratique que théorique de leur discipline. Ils et elles pourront ainsi aborder la diversité des contextes et des médiums de façon singulière, pertinente et adaptée durant leur parcours professionnel.

À noter qu’à l’issue de 4e année est délivré le Certificat d’Études Supérieures d’Arts Plastiques. En 5e année est délivré le Diplôme Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP) reconnu au niveau 1 du Répertoire National des Certifications Professionnelles. Ce dernier confère le grade de Master. L’obtention du Master permet aux étudiant.e.s de poursuivre leurs études en 3e cycle et de faire valoir ce niveau dans la plupart des universités et écoles européennes.

III. ORGANISATION

L’organisation du master s’articule par la rédaction du mémoire et la mise en place du projet personnel la première année (année 4), leurs mises en forme en deuxième année (année 5).

Des séminaires abordent les questions de la re-médiation dans son sens large. Ils sont pensés comme des chambres d’échos aidant à l’élaboration du sujet de mémoire et au développement du projet de fin d’étude. Une initiation à la recherche académique est également abordée. Un stage de 4 à 6 mois en milieu professionnel est réalisé à partir du mois de mars de l’année 4, un échange Erasmus est également possible durant cette période.
Parallèlement au mémoire et au projet personnel, un voyage est organisé entre les années 4 et 5 afin d’assister aux biennales ou événements en lien avec le design graphique, le Festival Redo (Kosovo) la biennale de Brno (République Tchèque), la Biennale de Chaumont (France) ou la Biennale Exemplaire (France) entre autres. La programmation de ce voyage est concomitante à l’organisation de ces événements.

De plus, sur des initiatives personnelles de chaque enseignant•e•s du master et des étudiant•e•s, il est également possible d’assister à des événements en lien avec les institutions parisiennes comme les conférences du centre Pompidou ou bien celles du Centre Culturel Suisse entre autres. Des visites d’atelier de design graphique à Paris peuvent être également proposées afin que chaque étudiant•e•s puisse comprendre les enjeux d’une pratique en contexte professionnel.

III. A Séminaires — culture visuelle et «visualisation du monde»

Les séminaires, principalement réservés à l’année 4 et accessibles à l’année 5 sont encadrés par des enseignant.e.s spécialistes dont la pratique professionnelle aborde les thématiques proposées durant cette quatrième année. Ils sont en relation avec des personnalités extérieures, praticien.ne.s, historien.ne.s, philosophes, artistes qui apporteront les ressources nécessaires à la fois théorique et pratique pour une meilleure compréhension du milieu professionnel. Durant ces séminaires, des projets plastiques sont réalisés en lien avec le sujet d’étude proposé par l’enseignant•e.

Ces séminaires sont groupés sous la thématique culture visuelle et «visualisation du monde». Ils s’intéressent principalement à l’étude pratique et prospective des liens entre lisible et visible mis en place par le design graphique.

Ils sont coordonnés par quatre enseignant.e.s s’inscrivant dans le champ large du design éditorial et des nouveaux médias. Ces séminaires questionnent différents dispositifs de lecture, et en particulier, la place du designer graphique comme éditeur, éditrice de formes et de contenus dans le processus de «mise en scène» et de «montage» dans un projet quelque soit le médium abordé.

Lors de ces séminaires, il sera également possible de travailler à partir de la plateforme de diffusion de la recherche en design, Problemata; à laquelle l’Ésad participe. Problemata servira principalement de ressources documentaires, mais pourra être aussi considérée comme un espace de publication possible en fonction des orientations des séminaires.

— Brice Domingues . «Du lisible au visible. Le.la spectateur.trice comme lecteur.trice»
— Sarah Vadé. «essai visuel — a, r & d analyse, recherche et développement»
— Olaf Avenati. «Brain Roads», dans le cadre du programme de design d’information «Datavisualisation»
— Laurent Meszaros. «Catalogue raisonné & sentiments (Une ode à la liste)»

Pour plus de détails sur les séminaires se référer au catalogue des cours.

III. B Mémoire

Dès le premier semestre de la quatrième année, le travail sur le mémoire commence: méthodologie, recherches, définition du sujet. Une première esquisse du mémoire est est transmise fin mars avant le départ en stage.

La mise en forme du mémoire est transmise à la fin du premier semestre de l’année 5 entre novembre et décembre. Le mémoire est ensuite présenté à un jury au début du deuxième semestre.

Les enseignant.e.s en théorie dont Romuald Roudier Theron chercheur en design graphique accompagne les étudiant.e.s dans l’écriture du mémoire en échange avec Brice Domingues et Sarah Vadé. La mise en forme des mémoires est quant à elle suivie par Sarah Vadé.

III. C Eramus et stage

D’avril à septembre sur une période de minimum quatre mois, les étudiant.e.s de 4e année effectuent un stage professionnel dont le contenu est validé par l’équipe pédagogique. Les étudiant.e.s peuvent également partir à l’étranger dans le cadre d’échanges internationaux avec le programme Erasmus.

III. D Projet de fin d’étude

Le projet de fin d’étude se définit en année 4 et commence à prendre forme au milieu du premier semestre de l’année 5 après la finalisation de la mise en page du mémoire. Le suivi du projet s’organise de la façon suivante, l’étudiant•e échange sur l’évolution de son projet par des mises au point successives du travail en cours. Ces échanges auront lieu dans des discussions collégiales avec l’ensemble des enseignant•e•s référent•e•s en plus d’un suivi individuel régulier. L’étudiant•e aura également la possibilité de prendre des rendez-vous avec d’autres enseignant•e•s de l’ensemble des départements (art, philosophie, théorie, design, design culinaire) pour des précisions complémentaires servant à l’élaboration du projet.

III. E Transversalité

L’Ésad de Reims articule ses différents pôles, art, design, design graphique & numérique, design culinaire dans une réalité culturelle, muséale et/ou patrimoniale et s’intéresse aux problématiques économiques, sociales, politiques du domaine artistique. L’école est également très attachée à l’idée d’une pratique transversale et de mise en commun des savoirs, et offre ainsi la possibilité pour les étudiant•e•s du master Remake, Rewind, Reset d’établir des ponts entre les disciplines et leurs acteurs, actrices.

Entre autres, dans le cadre du séminaire Du visible au lisible. Le spectateur.trice comme lecteur.lectrice les étudiant.e.s sont amené.e.s à dialoguer avec le département art autour de la question de l’exposition et de ses diverses occurrences. Ils et elles exploreront les liens qui existent entre designer et artiste sur des territoires communs, relatifs ici à la question de l’énonciation. Le séminaire abordera la trajectoire d’un projet, de sa réalisation à sa mise en espace jusqu’à sa documentation afin d’aborder les transformations qui s’opèrent d’un milieu à un autre. Ce dialogue se fera sur une série de cours avec des invité.e.s communs qui permettront d’explorer ces enjeux à la fois théoriques et professionnels. Par ces croisements, les étudiant.e.s seront à même de questionner et d’expérimenter les liens entre mise en espace et conception de leurs projets personnels.

En plus des liens possibles que les étudiant.e.s peuvent faire dans l’école au sein des projets, l’Ésad de Reims organise depuis 2020 une série de workshops et de conférences nommés Transformation contemporaine. Cet événement se déroule en trois temps et il est proposé aux années 4 et 5 tous départements confondus. Ce temps dédié à la transdisciplinarité permet d’expérimenter le champ élargi du design graphique et offre de nouvelles perspectives sur les projets personnels en cours.

» s’informer / candidater à l’entrée en 4e année [Master 1]
» projets d’étudiants de 2e cycle

Année enseignements & repères pédagogiques

4ᵉ année

Séminaire «Du lisible au visible. Le.La spectateur.trice comme lecteur.trice» – Brice Domingues

Séminaire «essai visuel — a, r & d analyse, recherche et développement» – Sarah Vadé

Séminaire «Brain Roads», dans le cadre du programme de design d’information «Datavisualisation» – Olaf Avenati

Séminaire «Catalogue raisonné & sentiments (Une ode à la liste)» – Laurent Meszaros

Workshops transversaux, en commun avec les 4e années des autres options du Master – artistes ou designers/euses invité·e·s. Exemples : Nicolas Tilly, Aurélie Gasche, Fabrice Sabatier, …

en savoir plus

Séminaire de recherche de tous les étudiants du Master (toutes options réunies) – accompagné par les enseignant·e·s en design(s) de Master et du pôle théorie, avec des interventions de créateurs/trices invité·e·s

Workshop Outils et méthodes d’enquête – accompagné par Camillo Leon Quijano

Rencontre Comment devient-on chercheur/créateur ? – interventions de jeunes professionnel·le·s des domaines de la création et de la recherche

Suivi de Mémoire – accompagné par les enseignant·e·s du pôle théorie : Romuald Roudier, Rozenn Canevet, Fabrice Bourlez

Stage en entreprise (durée de 4 à 6 mois) ou Semestre académique à l’étranger (Erasmus)

Visites d’ateliers — rencontres et échanges avec des designers graphique à Paris

Semaine Folle. Workshop transversal total dans l’école – artistes ou designers/euses invité·e·s

Cycle de conférence programmation renouvellée chaque année

en savoir plus

5e année

Projet plastique de DNSEP – coordonné par Brice Domingues & Sarah Vadé, avec la possibilité d’échanger avec l’ensemble du corps enseignant du département, Laurent Meszaros, Olaf Avenati, Marion Kueny, Laurent Burte, Mathieu Ehrsam, Christian Porri, Thomas Bouville, Romuald Roudier

Suivi de Mémoire – accompagné par les enseignant·e·s du pôle théorie : Romuald Roudier, Rozenn Canevet, Fabrice Bourlez

Préparation / initiation à la mise en espace, accrochage des projets plastique avec les enseignants du second cycle du département art

Visites d’atelier de designer graphique à Paris

Séminaire de recherche de tous les étudiants du Master (toutes options réunies) – accompagné par les enseignant·e·s en design(s) de Master et du pôle théorie, avec des interventions de créateurs/trices invité·e·s

Workshop Outils et méthodes d’enquêtes appliquées à la recherche-création – accompagné par Camillo Leon Quijano

Rencontre Comment devient-on chercheur/créateur ? – interventions de jeunes professionnel·le·s des domaines de la création et de la recherche

Semaine Folle. Workshop transversal total dans l’école – artistes ou designers/euses invité·e·s

Aide à la professionnalisation – intervenant spécialisé en statuts fiscaux et sociaux

Cycle de conférence – programmation renouvelée chaque année

Formation interdisciplinaire post-diplôme : IDEE - Innovation, Design et Entrepreneuriat engagé

Durée : 1 an (1 semestre académique + 1 semestre de stage)

Précédemment connu sous l’acronyme Id-DIM (Inventivités Digitales. Designer, Ingénieur, Manager), IDEE est un programme de formation inter-écoles co-créé par l’Esad de Reims, l’Institut Mines-Télécom Business School & Télécom SudParis / IMT, en partenariat avec Le Cube et SIANA. Le programme réunit des designers, des ingénieurs et des managers en équipes. Ce programme s’inscrit dans le cadre de la Chaire “Inventivité Digitale”, première chaire d’enseignement dédiée à la créativité numérique, portée par l’Institut Mines-Télécom Business School, en partenariat avec Télécom SudParis et l’ESAD de Reims, et soutenue par Davidson Consulting, SIANA, Le Cube et la Fondation Mines-Télécom.

Les personnes suivantes peuvent postuler:

  • Diplômé·e·x·s d’un DNSEP ou d’un Master en Design (design graphique / design de caractères / design numérique / design objet / design produit / design d’espace / design textile / design sonore, …).
  • Ingénieur·e·x·s et manageur·euse·x·s du réseau des écoles de l’Institut Mines-Télécom ayant validé leurs crédits de Master 1.

Le premier semestre est organisé en 4 UE (unités d’enseignement)

  • UE Pratique du projet en groupe interdisciplinaire  : Identifier les enjeux sociétaux du contexte, s‘inspirer, découvrir, approfondir, expérimenter et prototyper, décrire et partager.
  • UE Pratiques et enjeux du design : Observer et analyser les usages et les utilisateurs, concevoir et tester des solutions pratiques et esthétiques, donner forme au projet.
  • UE Entrepreneuriat et gestion de projet : *Imaginer, concevoir et gérer un projet innovant, durable, éthique et inscrit dans la société.
  • UE Pratiques technologiques actuelles: Comprendre, choisir et utiliser les technologies émergentes

Les étudiants créent en équipe un projet écologiquement et socialement responsable. L’accent est mis sur la co-création, l’éthique l’efficacité des méthodes et technologies utilisées, et l’attention portée au contexte et aux bénéficiaires du projet. Une série de cours accompagne la pratique du projet : anthropologie des usages, pratiques et méthodes de prototypage, gestion éthique et responsable des projets, technocritique, IA, data, etc. Des rencontres avec des professionnels du numérique sont proposées, des grandes entreprises aux tiers lieux. Le semestre se termine par une présentation publique au Cube, centre d’art numérique.

Le deuxième semestre d’immersion professionnelle est consacré à un stage en entreprise et à la rédaction d’un mémoire.

Lié au projet professionnel de chaque participant·e·x·, le stage se déroule dans l’entreprise ou l’organisation de son choix, avec la validation des tuteur·rice·x·s de la formation. Les réseaux d’entreprises partenaires des 3 écoles fondatrices du programme sont accessibles à tou·te·x·s. Rédigé pendant la période de stage, le mémoire est destiné à approfondir une question. Il fait l’objet d’un encadrement méthodologique.

» s’informer / candidater au post-diplôme IDEE
» exemples de projets réalisés

Année enseignements & repères pédagogiques

post-diplôme / semestre 1

UE — Pratique du projet en groupe interdisciplinaire | 12 ects

Projet interdisciplinaire « Fil Rouge » | 61 heures, 5 ects – Olaf Avenati, Pierre-Antoine Chardel, Djamel Belaid

Workshop de prototypage (ESAD de Reims), inclus dans le projet « Fil Rouge » – Olaf Avenati, Éric Blondin, Pierre-Antoine Chardel, Djamel Belaid

Méthodologie de mémoire de fin d’études | 21 heures, 2 ects — Emmanuel Baudoin

Techniques de communication et atelier de leadership | 24 hours, 2 ects

Cycle de conférences : s’approprier demain | 12 heures, 1 ects — intervenants invités

Coaching d’équipes durant le workshop IMT de 2e année « Challenge Projet d’entreprendre » | 15 heures, 1 ects

UE — Pratiques et enjeux du design | 6 ects

Culture et enjeux du design | 21 heures, 2 ects – Olaf Avenati & invité·e·s

Approche « Makers » : Prototyper avec Figma | 21 heures, 2 ects – Éric Blondin

Approche « Makers » : Pratiques du Fablab | 15 heures, 1 ects – Cube Garges

Maitrise des outils de création et de conceptions numérique | 15 heures, 1 ects — Antoine Sigur

UE — Pratiques technologiques actuelles | 6 ects

Nouveaux imaginaires : philosophie des techniques et pratiques numériques innovantes | 18 heures, 1 ects – Pierre-Antoine Chardel & Niels Aziosmanoff

Intelligences artificielles : enjeux, outils et techniques | 18 heures, 1 ects - Sylvie Tissot

Data science et entreprise | 18 heures, 1 ects : initiation au code p5js / Usage de l’open data et du big data - Sylvie Tissot & Olaf Avenati

Alternatives technologiques, faire autrement | 18 heures, 1 ects — Maxime Guedj

UE — Entrepreneuriat et management de projet | 6 ects

Management de l’innovation, créativité et problem solving pour penser autrement | 21 heures, 2 ects

Business models innovants, alternatifs et durable | 21 heures, 2 ects

Management éthique et responsable, gestion de projets complexes | 15 heures, 1 ects

Techniques de commercialisation et de négociation | 15 heures, 1 ects

post-diplôme / semestre 2

Stage en entreprise, avec l’accompagnement du carreer center du campus IMT-BS

Mémoire – accompagné par un référent

Métiers et domaines d’activités ouverts par la formation

Les métiers auxquels prépare la formation

• Designer graphique généraliste : édition, communication, conception éditorial, signalétique, exposition, multi-support
• Designer numérique : design prospectif, de service, de dispositifs interactifs
• Designer UX/UI : design et prototypage d’applications mobiles, de sites web
• Designer Intégré en atelier, studio, agence
• Créateur indépendant, exerçant seul ou en groupe
• Directeur/rice artistique
• Conseil en design graphique et numérique
• Praticien capable d’évoluer en auto-apprentissage tout au long de la vie professionnelle

Principaux domaines d’activités rencontrés à l’ESAD au fil des projets et constituant des débouchés professionnels

• Domaine de la communication visuelle
• Domaine culturel et artistique
• Domaine de l’entrepreneuriat digital (industriel et/ou artisanal)
• Domaine de la recherche académique

Poursuivre ses études après le 2e cycle de l’Esad

• L’Esad de Reims propose un Postdiplôme interdisciplinaire qui croise design, ingénieurie et management.
(voir plus bas pour plus d’information).
• Les diplômes délivrés par l’école sont reconnus au niveau national et européen. Ils ont une valeur équivalente aux diplômes universitaires de Licence et de Master et permettent aux détenteurs de faire valoir ces niveaux dans la plupart des universités et écoles européennes pour une poursuite académique par équivalence.