Programme Formes, Technologies, Société


Introduction

Si la large diffusion des technologies de l’information et de la communication participe à une mutation culturelle et sociale de nos sociétés, les multiples enjeux de l’ère numérique invitent à explorer cette mutation en sollicitant des champs disciplinaires variés issus des sciences humaines et sociales, ainsi que des sciences de l’ingénieur ou du design.

Dans le cours de ce séminaire, nous nous donnons pour tâche d’inscrire les innovations technologiques dans une perspective de « longue durée » en les interrogeant dans leurs fondements culturels et en identifiant l’imaginaire qui les sous-tend. Il s’agit ainsi de faire émerger les forces motrices et structurantes qui ont cours dans nos sociétés hypermodernes. Quelles sont par exemple les représentations individuelles et collectives des technologies aujourd’hui ? Sur quoi se fondent-elles ? Comment les discours sur les technologies, par les choix des images et des mots (connotés), orientent le devenir d’une innovation et l’appropriation des usagers ? Y investissent-ils une dimension symbolique ? A quoi rêvent les usagers ? Nous insisterons par là sur le fait que l’analyse de l’imaginaire d’une société permet de saisir les fondements de son rapport à la technologie. Cet imaginaire social s’exprime notamment à travers des productions culturelles diverses (« culture » au sens large) : littérature, cinéma, productions télévisuelles, jeux vidéo, médias de masse, vulgarisation scientifique, etc. Il fait écho à des récits et à des images que tous les individus d’une culture ont en commun.

Les enjeux des technologies se situent donc également au niveau des images, de la mémoire mythique. Mais ayant trait à l’individu, à l’intime, tout autant qu’à l’environnement, à l’espace, à l’information, les technologies appellent une réflexion éthique globale. Car c’est la question de l’orientation que nous souhaitons donner au développement de nos sociétés qui est en jeu. A cet égard, nous pourrons nous questionner sur la production de sens qui semble être à l’œuvre lorsque les technologies deviennent l’enjeu d’appropriations esthétiques. Comment interpréter philosophiquement et sociologiquement les dynamiques qui se tissent aujourd’hui entre ingénieurs, artistes et designers ? Quelle part d’imaginaire fait irruption dans la conception des objets techniques ? En quoi enfin le vivre-ensemble peut-il être touché par de tels agencements de création ?

Parcours

2016–2018 | Séminaire Subjectivité, corporéité et objets connectés. Regards croisés sur le design et les devenirs de l’interaction

En collaboration avec la Chaire « Valeurs et Politiques des informations personnelles » de l'IMT
Avec : Samuel Bianchini, artiste / responsable du programme SACRe, ENSAD ; Serge Tisseron, Univ. Paris VII ; Olivier Peyricot, designer / Cité du Design de St-Etienne ; Béatrice Lartigue, Lab212 ; Hélène Jeannin, Orange ; Nicolas Nova, HEAD Genève ; Christian Licoppe, Télécom ParisTech ; Franck Cormerais, Univ. Bordeaux III ; Eric Dagiral, Univ. Paris-Descartes.

» programme
» séances enregistrées

2015 | Datalogie. Penser, représenter & interpréter les données : enjeux esthétiques, éthiques et sociopolitiques

5e Rencontres Internationales d’Art et de Design / Esad de Reims
Avec : Robin Kinross, graphiste, typographe et éditeur (UK) ; Jean-Paul Karsenty, membre du Centre d’études des techniques, des connaissances et des pratiques ; François Trahay, chercheur en computer science ; Ève-Lise Kern & Kevin Zanin, étudiants en design graphique et numérique à l’ESAD ; Sabine Blanc, datajournaliste ; Vivien Lloveria, maître de conférences en sciences du langage ; Christophe Bruno, artiste multimédia et enseignant ; Mathilde Fiant, designeuse graphique diplômée de l’ESAD.

» programme et séance enregistrée

2014 | Rendre sensible, rendre visible. Pour une cartographie des formes

Deux Journées d’études à l’Esad de Reims et à la Sorbonne
Avec : Henri Desbois, maître de conférences en géographie à l'université Paris-X Nanterre et un des membres fondateurs de l’équipe Réseaux, Savoirs & Territoires de l’ENS ; Philippe Rivière, journaliste, cartographe et informaticien ; Farah kelhil, artiste ; Olga Kisseleva, maître de conférences à Paris I ; Éric Guichard, maître de conférences à l’ENSSIB, responsable de l’équipe Réseaux, Savoirs et Territoires de l’ENS Paris, Marion Roman-Haudroy, designer et chercheure ; Fred Pailler, ingénieur d’étude à l’EHESS, membre du projet ANR ANAMIA ; Catalog Tree, designers multidisciplinaires (Pays-Bas).

» programme et extraits des séances enregistrées

2011–2013 | Séminaire Imaginaires, technologies, société

Avec : Christian Porri, designer graphique et interactif, et Mathieu Triclot, maître de conférences en philosophie ; Manola Antonioli, professeur d’esthétique et Alessandro Vicari, designer et architecte ; Annie Leuridan, éclairagiste, co-auteur de documentaires et Stéphane Vial, philosophe et enseignant ; Nicolas Rasamimanana, ingénieur-chercheur à l’IRCAM et David-Olivier Lartigaud, professeur en nouveaux médias et co-responsable du RANDOM(lab) ; Brigitte Munier, maître de conférences en philosophie et Mathieu Ehrsam, designer multimédia et enseignant ; Elisabeth Rossé, psychosociologue et Brice Roy, artiste et créateur de jeux vidéo ; David Bihanic, maître de conférences en design et Bruno Samper, artiste et webdesigner.

Séance inaugurale du séminaire
Avec : Patricia Ribault, Pierre-Antoine Chardel et Olaf Avenati.

» programme et séances enregistrées

Programme de recherche conjoint entre l’équipe ÉTOS (Éthique, Technologies, Organisations, Société) de Télécom École de Management / Institut Mines Télécom, et le département Design graphique et numérique de l’ESAD de Reims

Comité scientifique

Olaf Avenati, designer graphique & numérique, coordinateur du département Design graphique et numérique de l’ESAD de Reims,
Pierre-Antoine Chardel, philosophe, responsable de l’équipe ETOS,
Émeline Eudes, docteur en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts, responsable de la recherche à l’ESAD de Reims depuis 2015.
Patricia Ribault, junior professor en Histoire et Théorie de la Gestaltung au Cluster d’Excellence Image, Knowledge, Gestaltung de l’Université Humboldt à Berlin, docteur en Arts et Sciences de l’art, responsable de la recherche à l’ESAD de Reims de 2010 à 2015.

Collaborations à l’organisation

2016 – 2018

Armen Khatchatourov, philosophe, membre de la Chaire Valeurs et Politiques des informations personnelles de l’IMT,
Isabelle Queval, philosophe, enseignante-chercheure à l'Université de Paris Descartes.

2011 – 2013

Stéphanie Chifflet, équipe de recherche ÉTOS de Télécom École de Management / Institut Mines Télécom,
Nicolas Rosette, Association SIANA L’imaginaire des technologies,
Menad Sidahmed, directeur de l’ENSIIE.

Partenaires institutionnels

Depuis 2011

École Supérieure d’Art de Design de Reims – Département Design Graphique et Numérique,
Institut Mines-Télécom – Centre de recherche Sens, Éthique, Société,
Télécom École de Management – Département Langues et Sciences Humaines.

2016 – 2018

Chaire Valeurs et politiques des informations personnelles de l'IMT.

2011 – 2013

École Nationale Supérieure pour l’Industrie et I’informatique d’Entreprise (ENSIIE),
SIANA L’imaginaire des technologies,
New York University in France,
(CERSES), UMR 8137, CNRS / Université Paris Descartes,
Soutien du Conseil Général de l’Essonne.