Everyone is a webdesigner

3e années (design graphique et design objet), avril 2019

Ci-dessus, webdesign de Julien Vallée, sur des données extraites des Panama Papers. ici, le défilement dans la fenêtre associe une notion de temporalité : plus une valeur de données est grande, plus elle perdure.

En s’appuyant sur les ouvrages de référence Everyone is a designer, Manifest for the design economy et Everyone is a designer in the age of social media (par Mieke Gerritzen et Geert Lovink, BIS Publishers, 2000 et 2010) les étudiants travaillent la mise en forme d’un contenu textuel sur support web et travaillent ainsi sa perception éditoriale.

C’est un projet permettant de travailler sur différents plans. Sur le plan éditorial avant tout car il s’agit de travailler la perception d’un propos dans sa dimension textuelle. Sur le plan conceptuel car il s’agit de concevoir son espace de lecture dans la fenêtre du navigateur en exploitant ses particularités d’interaction et de navigation. Puis sur le plan technique, à structurer le texte dans un flux HTML hiérarchisé, puis à le mettre en forme au moyen des CSS, avec une introduction au Javascript.

C’est ainsi l’occasion d’explorer à la fois le matériau texte et les ouvrages de Mieke Gerritzen et Geert Lovink, qui traitent de la standardisation des outils et des pratiques du design, en l'occurrence par un design manifeste. De la même façon, les étudiants choisissent leur propre texte, dont ils exploitent la dimension critique dans cette même optique manifeste. Utilisant des aspects bruts du webdesign, des polices uniquement webcore fonts, des palettes de couleurs contrastées, et en conceptualisant les propriétés de la navigation dans ce contenu…

Ci-dessus, webdesign de Marion Zirn, d'après le texte Learn from these bugs, don't let social media zombify you, de Matt Simon. Ici, la navigation s'opère par défilement horizontal, amenant à des sections de textes, en colonnes ou plein écran.

Ci-dessus, webdesign de Alice Auger, d'après un texte de Barbara Kruger.

Ci-dessus, à gauche, webdesign de Louis Montserrat, nécessitant d'éditer le code pour lire le texte. À droite, webdesign d'Olivier Bouvet, système de colonnes avec défilements différenciés et avec correspondances d'après le texte Requiem for a data: imagining speculative rituals to cope with a data loss du collectif Design Friction.

Ci-dessus, webdesign de Margot Pietri, d'après le texte The dangers of keeping women out of tech, de Mallory Pickett.

Ci-dessus, webdesign de Léa Gastaldi, d'après le texte A brief history of screen panic, de Blanca Myers.

Ci-dessus, webdesign de Manon Houdard, d'après le texte What are screen doing to ou eyes — And our ability to see ?, de Virginia Heffernan.

Ci-dessus, à gauche, webdesign de Lucile Van Overbeke, d'après le texte From Norway, Eyes and Ears for Sick Students de Penelope Colston. À droite, webdesign de Mathilde Courtot, d'après le texte An unemployed machinist de John Giorno.

Ci-dessus, webdesign de Alice Cazenave, d'après ces deux manifestes. Ici la fenêtre propose deux colonnes à défilement inversé.

Ci-dessus, à gauche, webdesign de Jeanne Bortolussi, d'après des citations d'hommes politiques célebres. À droite, webdesign d'Adrien Dufournet d'après le texte When everybody designs, d'Ezio Manzini.

Ci-dessus, webdesign de Julia Janisson, d'après un texte de Muriel Cooper.

Ci-dessus, à gauche, webdesign de Julie Garcia, sur des données à propos de la pollution numérique et un système de correspondances entre colonnes. À droite, webdesign de Clémentine Bouix sur un texte de John Maeda.

Ci-dessus, webdesign de Manon Scellier, sur un texte Do you dream on Internet, don't freak out, de Louise Matsakis.

Ci-dessus, à gauche, webdesign de Seong Min Cha, d'après le texte Type Design for the Computer Age de Wim Crouwel. À droite, webdesign de Valentine Franceschi, d'après le texte First Things First, par Stephen Covey, A. Roger Merrill, et Rebecca R. Merrill.

Étudiant.e(s) :
Alice Auger, Jeanne Bortolussi, Alice Cazenave, Mathilde Courtot, Valentine Franceschi, Léa Gastaldi, Manon Houdard, Julia Janisson, Amandine Rouzé, Julien Vallée, Margot Pietri, Seong Min Cha, Clémentine Bouix, Olivier Bouvet, Damien Dufournet, Julie Garcia, Lucile Van Overbeke, Marion Zirn.

  • Étudiant.e(s) :

    3e années (design graphique et design objet)

  • Classe(s) :
    Troisième année
  • Année de réalisation :
    avril 2019
  • Enseignant.e(s) référent.e(s) :
  • Tag(s) :
  • Pour rejoindre nos cursus en premier cycle (2e année), second cycle (4e année) ou en post-diplôme, déposez votre candidature !

    Pour la deuxième année :

    • Pré-inscription en ligne et dossier à envoyer jusqu’au le lundi 29 avril 2019
    • Dates des convocations aux oraux d'admission le vendredi 7 juin 2019

    Je candidate !
     
    Pour la quatrième année :

    • dépôt du dossier de candidature jusqu’au vendredi 19 avril 2019
    • convocation aux oraux d’admission le vendredi 23 mai 2019

    Je candidate !
     
    Pour le post-diplôme Id-DIM (Inventivités Digitales. Designers, Ingénieurs, Managers), rentrée octobre 2019 :
    Informations et inscription